Euro 2021: l’Italie retrouve ses couleurs et débute avec une victoire face à la Turquie

L’Italie a ouvert l’Euro 2021 avec une victoire 3-0 en accueillant la Turquie ce vendredi 11 juin, à Rome. Considérée parmi les sélections favorites au titre européen, la Squadra Azzurra remporte son premier match de poules à la faveur d’un but contre son camp du Turc Merih Demiral alors que Ciro Immobile a doublé la mise, avant que Lorenzo Insigne ne scelle le score.

Comme un gâteau d’anniversaire sans bougies, personne ne pouvait imaginer une magnifique cérémonie d’ouverture de l’Euro sans Italiens, pour crier leur joie, après des mois sombres.

Le stade de l’Olimpico s’est paré aux couleurs de l’Europe et les feux d’artifices ont illuminés une partie de la Ville éternelle avant le coup d’envoi. Et la victoire de la  Squadra Azzurra n’a fait que rendre la fête encore plus belle dans le cœur des Italiens, qui se sont largement époumonés pour leur retour au stade.

Oublier le fiasco de 2018

L’attente était grande pour un pays encore marqué par son absence à la Coupe du monde 2018 en Russie. Ce vendredi soir, dans cette enceinte des fameuses « Notti Magiche » (Nuits Magiques) de 1990, les spectateurs italiens étaient venus dans l’espoir de saluer une victoire de cette équipe d’Italie renaissante, et surtout oublier les larmes de Gianluigi Buffon, qui avaient traduit l’ampleur de la catastrophe au moment où la Squadra Azzurra, impuissante face à la Suède, vivait sa première absence en Coupe du monde depuis 1958.

La page se tourne et la Nazionale, qui vient de vivre la plus longue série de matches sans défaite de son histoire (27 consécutifs), prend un bon départ, après cinq années sans grande compétition. Les hommes de Roberto Mancini, nommé à la mi-mai 2018 pour succéder au tant décrié Gian Piero Ventura, ont avec la Belgique, été les seuls à avoir gagné 100% des matches de qualification pour la phase finale.

Des tentatives en première période avant que la Turquie craque en seconde

Ce vendredi soir, il a fallu attendre la 17e minute pour voir l’Italie mettre en danger les Turcs. Esseulé à gauche dans la surface, Lorenzo Insigne hérite d’un ballon mais manque le cadre. Juste après, Leonardo Bonucci tente une frappe lointaine qui passe à gauche du but (20e). Puis, Ciro Immobile réussit un crochet et sa frappe du droit est repoussée par un défenseur adverse (21e). Il tentera une tête à la 31e minute. Juste avant de rentrer aux vestiaires, Immobile, encore lui, voit son ballon repoussé par le portier turc (43e).

Si la Squadra a retrouvé sa solidité légendaire, elle a dû mal à concrétiser durant la première période qu’elle domine (14 tirs dont 3 cadrés), alors que la Turquie ne montre rien, espérant tout juste des contres. Finalement, le Turc Merih Demiral  marque contre son camp de la poitrine après un centre de Domenico Berardi et l’Italie ouvre enfin le score (53e).

Ciro Immobile, attaquant à la Lazio Rome, double la mise sur un ballon repoussé par le gardien turc (66e). En fin de rencontre, Lorenzo Insigne, attaquant de Naples, vient crucifier la Turquie d’une frappe enroulée du droit, qui termine dans le petit filet opposé (79e).

Dans son histoire, l’Italie n’a remporté l’Euro qu’à une seule reprise, en 1968. C’était un 10 juin, contre la Yougoslavie à Rome. Cinquante-trois ans plus tard quasi jour pour jour, dans la même ville, dans le même stade, le rêve ne fait que commencer.

RFI

leave a reply

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip