Société : une femme poignardée par sa coépouse à Dabola

C’est un phénomène qui devient de plus en plus récurent en Guinée. Une femme a poignardé sa coépouse hier jeudi,08 septembre 2022 à Dabola. La scène s’est produite au quartier Foudeing, dans la commune urbaine, selon nos confrères du site mosaiqueguinee.com qui ont relayé cette information ce vendredi.

Rencontrée par notre confrère sur place, la victime est revenue sur les circonstances de cet acte criminel.

« Ma coépouse est en désaccord avec mon mari. Ce dernier a avoué qu’il ne l’aime plus. Étant la première femme au foyer, mon mari avait acheté une moto pour moi bien avant son mariage avec ma coépouse. Ce matin, quand j’ai fini de préparer, j’ai surpris ma coépouse en train de dire à la jeune sœur de mon mari que si je sors avec ma moto aujourd’hui qu’elle va la détruire. Elle disait que mon mari m’a donné de la dépense et l’a privé. Ensuite, qu’elle va me poignarder. Je n’ai rien dit. Pendant que je m’apprêtais pour aller vendre mes bonbons, contre toute attente, elle s’est saisi d’un couteau et d’un petit pilon. Elle voulait me surprendre. C’est mon petit garçon qui m’a alerté en disant maman, ma marâtre a pris le pilon contre toi. Dès que j’ai regardé par derrière, elle a jeté le pilon contre ma moto. Quand j’ai voulu sauver la moto, elle a sorti le couteau et m’a blessée au cou. J’ai cherché à me défendre en retirant le couteau de ses mains. Pendant la dispute, j’ai réussi à saisir la lame du couteau et au cours du tiraillement, elle m’a sérieusement blessé au poignet », a expliqué dame Aye Keïta.

Mais comment  a-t-elle été sauvée de justesse ? « Il a fallu le secours des gens pour s’interposer entre nous et me sauver la vie. Automatiquement, je suis allée me plaindre à la gendarmerie. Arrivée là-bas, je suis tombé par terre et je me suis évanouie. C’est ainsi qu’ils m’ont envoyé à l’hôpital pour des soins. Ma coépouse a dit à qui veut l’entendre qu’elle me suit jusqu’à ce qu’elle me tue ».

Aux dernières nouvelles, la présumée auteure de l’acte a été mise aux arrêts et se trouve présentement à la gendarmerie de Dabola. Des enquêtes sont ouvertes pour voir clair dans cette affaire.

Pour rappel, un conducteur de taxi moto a été poignardé à mort par un malade mental le 24 août dernier dans même la cité. Mamadou Diallo la victime, était mariée et père de deux enfants.

Alors, les autorités Guinéennes sont invitées à prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre un terme à ces pratiques criminelles dans notre pays.

Espacetvguinee.info  

leave a reply