Ratoma: le corps d’une fillette retrouvé dans les toilettes d’une mosquée à Kobaya

Dans la soirée de ce mercredi 29 juin, le corps d’une fillette de 9 ans a été retrouvé dans les toilettes d’une mosquée à Kobaya, dans la commune de Ratoma.  De source policière, Mariam Touré a été violée puis étranglée à l’aide d’une corde. Sa famille souhaite que le bourreau soit retrouvé et puni par la loi.

C’est dans les toilettes de la mosquée Bahongny à Köbaya, dans la commune de Ratoma que le corps de Mariam Touré, âgée de 9 ans, a été découvert ce mercredi 29 juin aux environs de 18 heures. M’Mbalou Diallo, témoin oculaire, décrit les circonstances de cette découverte. «J’ai demandé la permission à mon maître coranique pour aller aux toilettes. Quand je suis rentrée, j’ai vu le corps, les mains attachées, j’ai couru pour informer ma mère. Mais elle ne m’a pas cru. Ensuite, j’ai informé mon maître coranique qui est venu constater les faits. C’est lui qui a informé à son tour les autorités ».

Selon le rapport de la police technique et scientifique, Mariam Touré, a été violée, puis étranglée à l’aide d’une corde. M’mah Soumah est la grand-mère de la victime. C’est elle qui l’a commissionné. Et c’est apparemment sur le chemin que la petite Mariame va rencontrer son bourreau. « Je lui ai dit d’aller acheter une bougie et une allumette. Entre-temps, l’ami de mon mari est venu nous informer qu’il aurait appris que Mriame a été retrouvée violée et morte dans les toilettes de la mosquée.  Je demande aux autorités de nous aider à trouver le coupable ».

Une enquête est ouverte par la police pour identifier le coupable et déterminer le mobile du meurtre. Plusieurs personnes sont déjà interpellées depuis ce mercredi soir. 

 Oumar Condé

leave a reply