Matam: les citoyens de Bonfi lancent une opération de curage de caniveaux

Alors que le grosses pluies commencent à s’abattre sur Conakry, les risques d’inondation refont surface. Pour éviter des mauvaises, les citoyens de Bonfi, un quartier situé dans la commune de Matam se mobilisent pour curer les caniveaux.

Pendant la saison des pluies de nombreux quartiers comme celui de Bonfi sont frappés par les inondations. Pour trouver une alternative à cette triste réalité, les habitants se mobilisent pour faire le curage des points critiques du quartier ce 1er juillet. « Chaque année, nous assistons aux mêmes dégâts, l’eau pénètre dans les maisons . Pas plus tard qu’hier nous avons subi des dégâts», explique Mohamed Foulah Bah, conseiller à la jeunesse de Bonfi.

Cette opération coup de balai initée par les habitants de Bonfi qui veulent éviter les inondations est le résultat d’un long processus. Une campagne de collecte de fonds a été auparavant lancée et les fonds mobilisés sont utilisés pour la sécurité des citoyens et leurs biens. « Chacun a contribué à hauteur de ses moyens. Certains ont pu donner 50 mille, d’autres 20 mille et 30 mille . Grâce à ça, nous avons eu le prix du gasoile. Elhadj Mamadou Oury, un des voisins a mis à notre disposition une machine pour nous aider à curer les caniveaux», ajoute le conseiller à la jeunesse.   

Bonfi est encore très peuplé. Les habitants disent qu’il faut refaire les caniveaux. Le plus grand qui a fait objet de curage ne peut à lui seul contenir toutes les ordures. Ils se tournent vers les autorités. « Les eaux souillées sont drainées de Bonfi routière, au centre jusqu’ici. Ce constat nous oblige à procéder à la sensibilisation et solliciter l’appui de l’Etat».

De nombreux quartiers, bidonvilles connaissent les mêmes réalités. La gestion des ordures pose toujours problème. En plus, les inondations sont souvent provoquées par des ordures qui bouchent les caniveaux.

Djibril Bah/Bhoye Bah

leave a reply