Manif anti 3e mandat : la PJDD invite le FNDC à changer de stratégie

Alors que la présidentielle est prévue pour le 18 octobre prochain, le Front National pour la Défense de la Constitution n’abdique pas. Le mouvement veut organiser une manifestation le 29 septembre pour s’opposer à un troisième mandat du président Condé. Le président de la Plateforme des Jeunes de l’axe pour la Démocratie et le Développement invite le FNDC à privilégier d’autres moyens de pression. Les manifestations ont fait trop de victimes sur l’axe déplore Ibrahima Diallo.

Plus d’une soixantaine de jeunes de l’axe ont perdu la vie lors des manifestations du front national pour la défense de la constitution selon ce responsable de la plateforme des jeunes leaders de l’axe pour la démocratie et le développement (PJDD).  La PJDD estime que la stratégie du front se retourne contre les jeunes manifestants. « Depuis le début des manifestations du FNDC dans le cadre de la lutte contre le troisième mandat, plus d’une soixantaine de jeunes ont perdu la vie sur l’axe. Si les manifestations sont orientées dans une seule zone et qu’on sait les forces de l’ordre en profitent pour réprimer dans le sang les manifestants, il est raisonnable de dire au FNDC de changer de stratégie ».

L’axe est reconnu comme une zone où des scènes de violences sont enregistrées pendant les manifestations politiques et est considérée par la plupart des observateurs comme le fief de l’UFDG. Pour la PJDD il n’est plus question pour ces jeunes de recourir à la violence pour se faire entendre, leur candidat a déjà fait le choix de sa lutte précise Ibrahim Diallo. « Le président de l’UFDG qui mobilise souvent la foule de ce côté a choisi une autre forme de lutte contre le troisième mandat de Alpha Condé. Il a décidé d’emprunter la voie pacifique pour briguer la magistrature suprême à travers les urnes. Pour obtenir le changement qu’ils cherchent, les jeunes doivent attendre le jour des élections et aller voter massivement pour leur candidat. Ils doivent refuser de se faire manipuler ou de se faire violenter par des forces de l’ordre ».

Les membres du front national pour la défense de la constitution entendent reprendre les manifestations de rues. La plateforme des jeunes leaders de l’axe pour la démocratie et le développement estime que le FNDC est face à un défi qu’il doit relever. « C’est vrai, le Front National pour la Défense de la Constitution manque de stratégie mais on a affirmé à tort ou raison que le FNDC, c’est l’UFDG camouflé, il doit donc prouver que ce n’est pas le cas en mobilisant du monde sur un autre axe soit par exemple sur l’autoroute Fidel Castro …».

A la place de la rue, le président du PJDD propose aux responsables du front des meetings dans les places publiques des chefs-lieux des régions et préfectures du pays et les 5 communes de la capitale. Une stratégie qu’il juge payante.

Aly Camara/ Bhoye Bah 

leave a reply