Justice : « nous ne voulons pas un quelconque compromis avec qui que ce soit », Me Amadou DS BAH

L’un des avocats des victimes des massacres du 28 septembre 2009, reste droit dans ses bottes quant à la défense de leurs clients pour la manifestation de la vérité dans cette affaire. Me Amadou DS BAH, dénonce d’ailleurs le manque de volonté du régime déchu à organier ce procès pendant les onze (11) années de gestion du président Condé. Au regard donc de l’évolution actuelle des choses pour la tenue effective du ‘’fameux’’ procès, cet avocat loue les efforts déployés par les autorités de la transition à leur tête, le colonel Mamadi DOUMBOUYA. Me Amadou DS BAH l’a exprimé au micro des grandes gueules du jeudi,08 septembre 2022.

« Aujourd’hui il y a une grande accélération du processus avec l’arrivée du CNRD au pouvoir. Les choses ont beaucoup annoncé surtout, ces derniers mois, contrairement au temps d’Alpha Condé, qui est resté au pouvoir pendant 11 ans mais qui n’a jamais tenu ses promesses par rapport à l’organisation de ce procès. Nous ne voulons pas un quelconque compromis avec qui que ce soit », a laissé entendre Me Amadou DS Bah.

Ce conseiller des victimes souhaite que tous les coupables de ces crimes soient sanctionnés à la hauteur de leur forfaiture : « Nous voulons un procès juste et juste pour les victimes.  Ça doit être le début d’une lutte réelle contre l’impunité en République de Guinée. Nous voulons que tous les accusés qui sont renvoyés devant les tribunaux puissent comparaître et qu’ils soient confondus aux faits qu’on les a reprochés.  En tout cas, s’ils sont reconnus coupables, qu’ils soient sanctionnés et que les victimes soient sécurisées », martèle-t-il.

Espacetvguinee.info

leave a reply