Dossier 28 septembre: « la CPI va suivre ce processus jusqu’au bout », Mandiaye NIANG

C’est un procureur confiant qui était face aux Hommes médias ce Jeudi, 08 septembre 2022 à Conakry. Il était question pour cet envoyé spécial de la Cour Pénale Internationale (CPI) d’expliquer aux journalistes, le constat fait par son équipe sur les préparatifs qui font trait à la tenue effective du procès des massacres du 28 septembre 2009 qui ont eu lieu au stade du même nom. De la disposition du matériel en passant le local où doit se tenir le procès jusqu’à l’indemnisation des victimes, l’équipe dirigée par le procureur adjoint de la CPI Mandiaye NIANG a constaté la bonne volonté du pouvoir de Conakry, d’organiser ce procès dans un bref délai.

 

« La Cour Pénale Internationale va apporter notre soutien à la Guinée mais, l’organisation du procès des massacres du 28 septembre dépend des Guinéens. Nous sommes toujours l’observation pour voir si la date du 26 septembre prochain sera confirmée. La CPI va suivre ce processus jusqu’au bout. Raison pour laquelle, nous avons eu l’intention de signer avec les autorités Guinéennes un partenariat pour assurer le suivi du débat des audiences jusqu’au verdict final », a déclaré le porte-parole de la mission avant de poursuivre en ces termes:

  « Pour nous, cette question de l’indépendance de la justice Guinéenne ne nous concerne pas. La CPI ne fera qu’apporter son soutien à la Guinée, afin que tout se passe normalement », dira l’émissaire de CPI en Guinée.

Il faut rappeler que, cette mission de la Cour Pénale Internationale axée sur la tenue du procès des massacres du 28 septembre 2009, séjourne au pays de DOUMBOUYA depuis la semaine dernière.

Espacetvguinee.info

leave a reply