Guinée : « il y a deux universités championnes dans la délivrance des faux diplômes », (Julien YOMBOUNO )

 Dans l’émission ‘’les Grandes Gueules’’ de ce mercredi, 14 septembre 2022, le ministre du travail et de la fonction publique a affirmé avoir détecté douze milles (12 000) agents fictifs dans le fichier de la fonction Publique Guinéenne. Julien YOMBOUNO, a aussi déclaré qu’il y a deux universités Guinéennes spécialistes dans la délivrance des faux diplômes. Et qui constitue selon lui, un élément clé de la non qualification de notre administration.

« Les décédés en activité qui n’ont pas été radiés avant notre arrivée, les abandons de poste, les mises en indisponibilité, les mises en détachement et les démissions volontaires. Si on met tout cela ensemble, on se retrouve aujourd’hui avec 12 000 agents qui ont été sortis du fichier général de l’administration publique et ça ce sont des cas avérés. Il y’a les faux actes, les faux diplômes. On a pris sur 30 diplômes, 20 étaient des faux diplômes. Sans compter qu’en ce moment-là nous avons fait des correspondances dans beaucoup de sociétés privées pour demander naturellement de mettre à notre disposition toutes les listes nominatives de tous les employés nationaux qui se cachent. En Guinée, il y a deux universités championnes dans la délivrance des faux diplômes. Imaginez sur 15 entreprises, nous avons détecté 720 agents qui sont doublement payés dans les privées et à la fonction publique depuis une vingtaine d’années », a-t-il informé.

Face à cette situation, le département du travail et de la fonction publique fera un rapport circonstanciel qui sera adressé à l’autorité au plus haut niveau, dit-il.

« Il y’a des gens qui empochent depuis plus de 10ans le salaire des personnes décédées, c’est dommage. Mais nous sommes en train d’envisager avec le ministère de la justice la possibilité de pénaliser ce genre de comportement qui a tendance à vider les caisses de l’Etat. Nous allons commencer bientôt le contrôle des structures et des effectifs de la fonction publique. Nous n’aurons pas besoin des diplômes légalisés. Donc, nous aurons besoin de diplômes authentifiés par les institutions d’enseignement. C’est-il –dire, si quelqu’un a fait l’université de Kankan qu’il retourne dans son université pour qu’il fasse l’authentification. L’autre chose c’est de laisser les fonctionnaires remplir par eux même les fiches de contrôle comme ça on verra. Parce qu’on est même tombé sur des fonctionnaires qui ne savent pas écrire. Donc le travail sera fait par chaque ministère et ça sera déverser à la fonction publique et nous allons faire le travail final », a-t-il fait savoir.

 

Espaceguineetv.info.

 

leave a reply