Guinée : Bah Oury réagit aux propos « discourtois » entre Embalo et la junte Guinéenne 

Durant quarante-huit heures, le torchon a brulé entre Umaru Embalo et le pouvoir de Conakry.  La dernière sortie médiatique du président en exercice de la CEDEAO chez nos confrères de France24/RFI, est la goutte d’eau qui fait déborder le vase”. Dans sa communication, l’actuel patron de l’institution sous régionale avait déclaré que, les 36 mois proposés par le CNRD étaient inacceptables. En réponse aux déclarations du président de la CEDEAO, la présidence de la République de Guinée et la primature, ont tenu des propos peu orthodoxes vis-à-vis de la personne d’Embalo.

Une actualité qui a attiré l’attention du président de UDRG. Pour Bah Oury, la réponse de Bernard Gomou aux propos du président en exercice de la CEDEAO, Umar Embalo Sissoko, n’est pas de nature à rapprocher les positions entre la Guinée et l’institution sous régionale. Il l’a dit ce vendredi, 23 septembre 2022, dans l’émission les ‘’Grandes Gueules’’ de radio espace Guinée, joint au téléphone depuis Paris.

« Il faut comprendre qu’il y a une solidarité qui lie les chefs d’Etats Africains. Il faut faire preuve de sagesse et de retenue dans l’utilisation de certains termes lorsqu’on s’adresse à un chef d’Etat étranger. Je pense que cela ne devrait pas avoir lieu en ce qui concerne les bonnes relations traditionnelles qui lient aussi bien la Guinée et la Guinée Bissau. A mon avis, le Premier ministre Dr Bernard GOMOU, est allé trop loin dans une approche non respectueuse d’un chef d’Etat d’un pays frère qui est la Guinée Bissao », a indiqué Bah Oury.

Abordant la question liée au dialogue Guinéen, le président de l’UDRG estime qu’« Il y a un médiateur qui a été désigné par la CEDEAO en la personne du président Boni Yayi. Il fallait aussi bien pour Embalo que toutes les parties prenantes attendent la livraison des conclusions du médiateur avant de statuer sur l’approche de la transition guinéenne. Cela est essentiel et ne pas se presser pour dire des choses alors que la formulation et les délibérations de la conférence des chefs d’Etat de la CEDEAO n’avaient pas eu lieu ».

 

Espacetvguinee.info

leave a reply