Covid-19: Ce qu’il faut savoir sur le vol aperçu à l’aéroport mercredi

Un avion a été aperçu par des citoyens mercredi soir à l’aéroport de Conakry alors que celui-ci est officiellement fermé pour limiter la propagation du covid-19. Rencontré ce jeudi sur place, le commissaire spécial, Aboulaye Sangaré, a donné des explications.
Le vol a bien atterri sur le tarmac de l’aéroport de Conakry Gbessia mais contrairement aux rumeurs, il ne s’agit pas d’un vol régulier. Il est venu uniquement pour déposer des pilotes. « Le vol air France du vendredi 21 mars a eu des problèmes techniques après l’embarquement des passagers dont le nombre dépasse 250. Pendant quatre heures, les techniciens  ont travaillé sans pouvoir résoudre le problème. Le vol a été donc annulé. Les passagers ont été envoyés à l’hôtel au compte de air France. Comme l’aéroport devait être fermé le samedi à minuit, c’est pourquoi air France a été obligé d’envoyer deux avions. Le premier comme vol régulier et le second  pour prendre les passagers du vol qui a été annulé le vendredi », a expliqué le commissaire spécial de l’aéroport International de Gbessia. 

Les autorités guinéennes avaient connaissance de l’arrivée de cet avion précise-t-il. « Ils ont demandé une autorisation spéciale de survol. C’est ainsi qu’un autre avion a été dérouté pour venir déposer les pilotes du vol qui était en panne. Comme il ne peut pas aller vide, des expatriés qui sont en Guinée souhaitant rentrer chez eux ont pris ce vol pour ne pas qu’il reparte vide».

L’aéroport de Conakry est fermé, seul les vols humanitaires sont acceptés par les autorités.


Mamadou Bhoye Bah