Cosa : un détenu trouve la mort dans des conditions douteuses à l’Escadron mobile numéro 18

Un cas de meurtre inédit s’est produit à l’escadron Mobil numéro 18 de cosa ce mardi. C’est un jeune geôlier qui a été tué par son codétenu. Les jeunes du quartier Cosa ont batu le pavé pour dénoncer l’insécurité.

Issiaga Keita, un jeune qui a comportement peut catholique a trouvé la mort dans des circonstances qui restent à élucider. Ce jeune âgé de 33 ans a été arrêté il y a quelques jours pour agression et vol de téléphone. C’est là qu’il a été selon nos informations tué par un autre détenu avec lequel il partageait la même pièce. Ce dernier à lui été arrêté pour tentative de meurtre.

La mère de la victime veut connaître toutes la vérité. Selon ce qu’elle a appris son fils a été mutilé. Elle envisage de poursuivre la gendarmerie. Djenab Conté avoue que son fils l’embêtait à tout moment et l’accusait de n’avoir rien fait  pour lui trouver un emploi. La soirée du lundi il avait proféré des menaces, et il a été arrêté par l’escadron Mobil numéro 18 de Cosa.

« On m’a dit que mon fils à été découpé par son codétenu. Je ne pardonne pas ça. Je suis musulmane mais qu’ils me disent ce qui s’est réellement passé. Je connais Dieu, mais il faut qu’on nous dise la vérité, je vais les poursuivre…».

Les circonstances de la mort du jeune restent encore floues. La gendarmerie n’a pour l’instant pas réagi.

Les autorités du quartier disent avoir reçu l’information à travers la gendarmerie. La cheffe de quartier Simbaya 1 revient sur les informations reçues par son bureau. « on m’a dit qu’on a appréhendé un jeune qui voulait tuer une vieille femme. Que c’est la population qui l’a attaché pour l’envoyer à la gendarmerie. Il a été placé dans le violon. Ensuite, un autre jeune qui a retiré un téléphone a été arrêté et envoyé à la gendarmerie. On l’a placé dans le même violent que le premier cité. Aux environs de 2h du matin, le jeune qui voulait tuer la femme a arraché quelque sur la porte et s’est jeté sur le second. Étant plus fort, il a éliminé son codétenu», explique Hadja Aissatou, cheffe de quartier Simbaya 1.

Les jeunes du quartier ont manifesté pour dénoncer l’insécurité dans la zone. La gendarmerie s’est présentée à la famille avec un montant d’un million de francs guinéens et un sac de riz pour les sacrifices.

Aux dernières nouvelles, le corps de la victime a été déposé à la morgue.

Boullere Diallo/ Bhoye Bah

leave a reply

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip