Aucun blessé dans les rangs des manifestants selon le ministère de la Sécurité et de la Protection Civile

Des militants du Front National pour la Défense de la Constitution ont bravé l’interdiction de manifester ce lundi. Des altercations ont été signalées dans plusieurs quartiers notamment dans la commune de Ratoma. Au moins cinq blessés ont été enregistrés dans les rangs des manifestants a constaté espacefmguinee.info. Mais le bilan fourni ce soir par le ministère de la sécurité et de la protection n’en fait pas cas. « Aucun cas de blessé civil en lien avec les échauffourées n’a été constaté ou rapporté par les services de sécurité ou hospitaliers», peut-on lire dans le communiqué ci-dessous.

Communiqué du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile

Conakry, le 20 Juillet 2020

Situation à 18 heures

L’appel du FNDC n’a pratiquement pas été suivi ce lundi 20 juillet 2020. Quelques groupes de loubards, parfois mineurs, se sont livrés à des actes d’incivisme et de troubles à l’ordre public entrainant le ralentissement par moments de la circulation et la fermeture des commerces dans certaines parties de Conakry, Coyah, Dubréka et Mamou.

Le mouvement n’a été suivi dans aucune des trente (30) autres préfectures du pays où les populations ont vaqué librement à leurs affaires.

Les forces de l’ordre déployées très tôt le matin sont intervenues promptement dans chaque circonstance pour rétablir l’ordre dans les secteurs affectés.

A Hamdallaye-Concasseur dans la Commune de Ratoma, l’adjudant de police Turpin YATTARA a été grièvement blessé par jets de pierres et admis dans une structure hospitalière. Plusieurs autres policiers et gendarmes ont également subi des blessures.

Par ailleurs, aucun cas de blessé civil en lien avec les échauffourées n’a été constaté ou rapporté par les services de sécurité ou hospitaliers

A Friguiadi dans la sous-préfecture de Manéah (Coyah), le Président du district a été caillassé à bord de son véhicule.

Certaines tentatives d’atteinte aux biens privés ou publics ainsi que de poses de barricades ont été purement et simplement repoussées.

Au cours de la journée, six (06) individus ont été interpellés pour troubles à l’ordre public dont trois (03) à Friguiadi et trois (03) à Taouyah petit-Lac.

Le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile appelle les citoyens au calme et à la sérénité. Le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile

leave a reply

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip