Ebola : l’assistance de l’OMS est arrivée à Conakry, début de la vaccination


Avec plus de 24heures de retard certes mais le vol transportant les vaccins offerts par l’Organisation Mondiale de la Santé ( OMS) est arrivé à Conakry dans la nuit du lundi à ce mardi 23 février 2021. Le vol avait à son bord quatre cartons contenant plus 11 000 doses de vaccins. Aussitôt, ils sont acheminés vers la région forestière où la résurgence de la maladie à virus Ebola a été constatée.
C’est également par vol que le don a été expédié à N’Zérékoré. Là, le ministre de la santé, le représentant de l’OMS en Guinée et les autorités administratives de la région se sont mobilisés pour le réceptionner à l’aérodrome. En tout, c’est 80O doses qui sont réceptionnées sur les 3500 prévues. L’agence nationale de sécurité sanitaire qui s’active sur le front de la lutte contre Ebola envisage de vacciner 1405 personnes dans cette région. 
Réticence des populations qui ne croient pas à la présence du virus Ebola 
L’opération de vaccination va être lancée ce mardi selon le programme établi par les autorités sanitaires sauf que sur le terrain, il peut y avoir des réticences. Puisque nombreux sont les citoyens qui ne croient pas à la présence du virus sur leur localité.  Ils s’appuient notamment sur le faible taux de mortalité. Pendant ce temps, d’autres estiment que seul Dieu est protecteur et n’ont donc pas besoin d’être vaccinés. Le ministre de la santé qui est sur place depuis plusieurs jours assure que tout le monde est sensibilisé et que la population a promis de coopérer. « Nous allons commencer à vacciner, les populations sont largement sensibilisées et elles sont prêtes à recevoir le vaccin», assure Général Rémy Lamah.

Près de cinq ans après, Ebola fait son retour en Guinée alors que le pays fait face comme des nombreux autres à la pandémie du covid-19. Avec son expérience antérieure, la Guinée est en mesure de juguler cette épidémie avec l’appuie des institutions internationales estiment les observateurs.

Aux dernières, la vaccination a démarré en début de soirée de ce mardi et c’est le préfet de N’Zérékoré qui a servi de cobaye.

Mamadou Bhoye Bah

leave a reply