Rétrospective 2020: Malgré les contestations, Alpha Condé s’est offert son troisième mandat

2020 a surtout été marqué par la poursuite du combat contre la modification de la constitution. Une lutte émaillée de violences ayant entrainé de nombreuses pertes en vie humaine, des blessés et des dégâts matériels importants tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays.  Mais malgré la détermination du FNDC,  le président Alpha Condé a réussi son troisième mandat. Il a prêté serment le 15 Décembre dernier pour cette fois 6 ans à la tête du pays.  

Les guinéens ont entamé 2020 avec la poursuite du combat engagé par le FNDC contre toute modification de la constitution du 7 mai 2010 et un mandat de plus pour le président Alpha Condé. Les séries de manifestation spontanées ont donc continué à Conakry et à l’intérieur du pays notamment à Labé et à N’Nzérékoré. Mais Contre vents et marées, les élections législatives couplées au referendum plusieurs ont eu lieu le 22 mars 2020.

Des affrontements entre jeunes manifestants et forces de l’ordre ont alors éclaté dans de nombreuses circonscriptions électorales où des bureaux de vote et du matériel électoral notamment des bulletins sont incendiés.  Des citoyens ont été tués, certains blessés, d’autres arrêtés. Des biens matériels appartenant à des particuliers n’ont pas été épargnés.

Pour le cas spécifique des tueries, il est difficile de dresser un bilan exact. Les autorités et le Front National pour la Défense de la Constitution, chaque camp a avancé ses chiffres.

Six mois après ce premier rendez-vous électoral de l’année, les Guinéens sont repartis aux urnes le 18 Octobre pour départager 12 candidats engagés dans la course pour la présidentielle. Durant la campagne, certains candidats ont eu du mal à exercer leur droit de battre campagne. C’est le cas de Cellou Dalein Diallo, empêché d’entrer à Tokounou. A Kankan ses militants ont été violentés le bureau de sa fédération saccagé.

 Des gadgets de l’UFDG et du PADES ont aussi été bloqués à la frontière guinéo sénégalaise suite à la fermeture des frontières terrestres par Conakry. En moyenne guinée, l’équipe de campagne du candidat du RPG dirigée par le premier ministre a elle aussi fait l’objet d’attaque.

 Au lendemain du scrutin, Cellou Dalein Diallo va s’autoproclamer vainqueur avec 53% des suffrages. Des violences éclatent alors faisant des dizaines de morts selon l’opposition et des ONG. Parmi les victimes, deux coordinateurs du FNDC, ceux de Sonfonia et de Pita. Il y aurait également eu des centaines d’arrestation, notamment dans les rangs de l’UFDG et ses alliés, des personnes encore en détention.

Sans surprise, c’est le président Alpha Condé qui a donc remporté l’élection et prêté serment le 15 Décembre sur la constitution du 22 mars. Il est installé le 21 décembre dans ses fonctions pour un troisième mandat cette fois de 6 ans.

Haoulatou Sow

leave a reply