Diabaty Doré à Alpha Condé:  » le peuple ne va pas payer la facture de la mauvaise gouvernance »

Les réactions se multiplient après la récente sortie du président de la République à l’occasion de sa visite à Fria annonçant l’année en cours sera difficile pour les Guinéens. Diabaty Doré a à son tour apporté son analyse sur les nouvelles promesses faites par Alpha Condé. Le président du RPR parle « d’usine de promesses. »

C’est une analyse satirique que le président du RPR a opposée à la sortie du Chef de l’Etat à Fria. « Après dix ans de promesses ce qu’il a beaucoup pour nous en faire une usine. Nous attendons de savoir ce que cette usine de promesses va produire »

Diabaty Doré ne voit aucun avenir radieux dans la gestion d’Alpha Condé. Pour lui, le président guinéen se mue dans une attitude populiste afin de détourner le regard conscient du peuple des vraies aspirations démocratiques. « Un président travailleur fait ce qu’il a à faire et laisse la population apprécier le résultat mais on n’annonce pas. Quand tu vois dans un pays, un président est présent dans les inaugurations des télécentres ou ateliers de menuiserie, ça signifie qu’il n’y a pas de sérieux et on ne saurait parler de développement. Il n’y a plus d’espoir, si quelqu’un le dit, répondez-lui que c’est du vent »

Lorsque le président de la République tente de justifier la hausse du prix du carburant qu’il envisage après le ramadan, Diabaty Doré l’accuse d’utiliser le peuple comme bouc émissaire pour se protéger d’une crise qu’il a lui-même provoquée. « Depuis 2019, on est en train de sortir de l’argent dans nos caisses pour faire la campagne pour ce troisième mandat. C’est pourquoi notre économie est aujourd’hui à terre. La population guinéenne ne va pas accepter de payer la facture de leur forfaiture, de leur mauvaise gouvernance », tranche le président du RPR.

Pour lui, la gouvernance Condé a été calamiteuse sur toute la ligne. Selon lui, c’est cette gestion qui a fait perdre à la Guinée sa crédibilité devant les bailleurs de fonds. « Il a dit pendant la campagne que pendant les 10 ans, il n’a pas pu travailler avant de promettre de faire des miracles lors des six prochaines années. Cela veut dire qu’il échoué, c’est nous qui l’avons fait sortir de son palais pour aller battre campagne mais tout le monde sait ce qui s’est passé. Les caisses sont vides, les partenaires n’ont plus confiance puisse qu’on donne à un président qui est crédible ».

Abdourahmane Senateur Diallo/ Bhoye Bah

leave a reply

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip