Affaire 3e mandat : Bah Oury n’est pas favorable aux manifestations

Le président Alpha Condé sera investi demain pour un nouveau mandat de six ans et le FNDC, opposé au troisième mandat du chef de l’Etat, appelle à des manifestations éclatées. L’UFDG et ses alliés ont lancé un mot d’ordre similaire mais tous les opposants ne partagent pas cette idée. 
Bah Oury par exemple pense que le moment n’est pas approprié pour organiser des manifestations qui ne feront que des nouvelles victimes alors que plusieurs familles sont en deuil, des personnes sont incarcérées.  « La population est fatiguée. Il y a des personnes emprisonnées. Il y a des familles qui sont en deuil. Nous devons considérer cela avec humanité et trouver de nouvelles voies pour changer l’ordre politique dans notre pays en faisant en sorte que la vie et la sécurité de l’écrasante majorité de la population soit préservée. Il ne faut pas agir par orgueil, il faut agir en conformité avec une certaine dose d’humanisme sans pour autant dire, il faut coûte que coûte manifester et si vous manifestez il y a des gens qui en profitent pour arrêter des gens pour les escroquer pour tirer sur des populations», a-t-il déclaré dans les grandes gueules. 
Certains médias ont récemment annoncé que  le président de l’Union des démocrates pour la renaissance de la Guinée serait disposé à prendre part à l’investiture du président Alpha Condé s’il est invité. Ce n’est pas exactement ce qu’il a dit se défend l’ancien ministre.  «J’ai dit que si le président fait un geste significatif pour libérer les détenus avant l’investiture, je pourrai me dire que ça c’est est un geste d’apaisement. Donc, on pourrait considérer la question sous une autre figure. Mais si telle n’est pas le cas, ça ne change pas ma position ».

Bhoye Bah

leave a reply