Afrique du Sud: 20 personnes retrouvées mortes dans une boite de nuit

En Afrique du Sud, les corps d’au moins 20 jeunes ont été retrouvées sans vie très tôt ce dimanche matin, dans une boîte de nuit d’un township de la ville portuaire East London, dans le sud du pays.  

Agées d’environ 18 à 20 ans d’après les autorités, les victimes ont perdu la vie alors qu’elles étaient venues faire la fête.On ne connait pas encore les circonstances exactes du drame et les rumeurs vont déjà bon train, mais la police sud-africaine refuse pour l’instant de privilégier une piste plutôt qu’une autre, et se contente d’indiquer que l’enquête est en cours.  

Les circonstances sont pour le moins troublantes : les corps des victimes ont été retrouvés allongés, sur le sol ou sur des tables, sans signe apparents de blessure, selon un responsable local.

Mystérieuse découverte

Une foule en colère s’est massée ce dimanche devant le lieu du drame, où les enquêteurs continuent de s’activer. Les corps sont transportés à la morgue afin que des autopsies soient pratiquées pour tenter d’établir les causes de ce terrible événement.  

Le ministre de la Police est arrivé sur les lieux. « Nous avons d’abord cru qu’il s’agissait d’une bousculade », a-t-il indiqué, très ému, ajoutant qu’à première vue, ce ne serait finalement pas le cas. Bheki Cele a par ailleurs dans son discours critiqué les parents qui laissent leurs enfants mineurs se rendre en boîte de nuit. 

De son côté, le président Cyril Ramaphosa, en déplacement en Allemagne pour le sommet du G7, a exprimé ses condoléances aux familles dans un communiqué en ligne. Il se dit très « préoccupé » par les circonstances du drame. La boite de nuit organisait, selon une invitation postée sur ses réseaux sociaux, une soirée pour célébrer l’anniversaire de deux DJ locaux. 

RFI

leave a reply