Ratoma : un incendie ravage l’usine du groupe MARI FAALA

Les incendies continuent de faire des dégâts et des morts à Conakry. Cette fois-ci, c’est l’usine du groupe  MARIFALA qui vient d’être réduite en cendre. Même s’il n’y a pas eu de pertes en vies humaines, les premières estimations sont à des milliards de francs guinéens de pertes.

Pour rien au monde, le PDG de MARIFALA  n’aurait pu imaginer pareil drame. C’est aux environs de 14h que le feu s’est déclaré dans l’usine ce vendredi 8 avril 2022, calcinant tout sur son passage. Il n’y a pas eu de pertes en vies humaines, mais rien n’est récupérable à l’usine. « Sur le champ, on ne peut évaluer les dégâts mais je peux vous dire que nous venons de perdre des milliards de nos dans cet incendie. Pour vous donner une idée, la machine la moins chère ici coûte 100 000 mille dollars… », explique Abdoulaye Diallo, PDG du groupe MARI FAALA.

Situé à Koloma soloprimo dans la commune de Ratoma, le groupe MARIFALA emploie plus  de 300 personnes. Ce sont donc des employés désemparés qui ont assisté impuissant à la destruction de leurs lieux de travail 

Les populations, les  sapeurs pompiers, tous se sont investis pour maîtriser le feu mais ils n’ont pas réussi à sortir quelque chose du bâtiment. 

Pour le moment, l’origine de l’ incendie qui a fait d’importants dégâts  n’est pas connue.

Alseiny Barry

leave a reply