N’zérékoré : Un imam condamné à 18 mois de prison assortis de sursis

Accusé d’avoir administré 100 coups de fouet à la demande d’une jeune dame venue se confesser de ses actes de fornication, Elhadj Ismaël Sanoh, un religieux dans la soixantaine a été condamné à 18 mois de prison assortis de sursis. Il a comparu devant la justice de N’zérékoré lundi, 23 février 2022, et a été reconnu coupable de <<coups et violence volontaire, et voies de fait>>.
Le religieux, à la barre a plaidé coupable des faits qui lui sont reprochés tout en expliquant que la victime était venue d’elle-même confesser ses péchés en compagnie de son frère afin de bénéficier de la miséricorde de Dieu.
<< La fille est venue me voir avec son grand frère pour me dire qu’elle a commis la fornication et qu’elle a peur de la loi de Dieu. C’est elle même qui a demandé à ce qu’on lui administre les 100 coups de fouet.
Je ne la connais pas. Je ne connais pas non plus son frère. Comme elle est venue d’elle-même, c’est pour cela que j’ai réalisé ses vœux. Je ne sais pas qui a filmé la scène et diffusé la vidéo sur les réseaux sociaux. Je demande pardon, puisque je ne savais pas si la loi guinéenne condamnait cet acte>>, a plaidé Imam Sanoh.
Le parquet a retenu 18 mois de prison assortis de sursis, contre l’imam. fautif même si la salle d’audience du tribunal de première instance de N’zérékoré avait laissé la place à un véritable cadre andragogique pour ces quelques dizaines de personnes qui sont venues soutenir Imam Elhadj Ismaël Sanoh.

AGP

leave a reply