Rétrospective: les faits marquants de la diplomatie guinéenne en 2020

La diplomatie Guinéenne n’a pas été totalement au rendez-vous en 2020 et c’est en grande partie, en raison de la pandémie à coronavirus. Le ministre Mamady Touré a aussi dû rencontrer le corps diplomatique en pleine crise politique dans le pays.  

 La diplomatie mondiale a été exceptionnelle à tous points de vue en 2020. Comme beaucoup d’autres pays, Guinée n’a pas échappé à l’impact du covid-19. Les protocoles de gestion de la pandémie ont mis un terme aux contacts qui permettent de nouer des relations, d’aplanir des divergences, ou conclure des accords. Les réunions et conférences physiques ont été remplacées par des réunions virtuelles.

 En 12 mois, Mamady Touré a accordé 220 audiences aux partenaires bi et multilatéraux.  le chef de la diplomatie guinéenne n’a toutefois effectué que trois voyages. D’abord en février pour le 33ème Sommet de l’Union Africaine à Addis Abeba. Ensuite, pour la 57ème session ordinaire des Chefs d’État et de Gouvernements de la CEDEAO, sur la situation sécuritaire dans la sous-région à Niamey en Septembre.  Et en fin, à la cérémonie de désignation officielle de la Guinée à la présidence du Groupe des 77 + la Chine en novembre à New York. Huit grandes commissions mixtes de coopération et deux sommets Turquie-Afrique et France-Afrique ont elles été reportés.

En 2020, la Guinée a ouvert huit (08) Consulats honoraires et elle a obtenu de nombreux dons dans le cadre de la lutte contre le covid19. Le pays a aussi signé plusieurs accords de financement, d’abord  pour l’électrification de sept Universités, deux cent centres de santé ainsi que la construction de deux hôpitaux régionaux à Kankan et à N’Zérékoré. Quatre accords de siège et sept accords de coopération ont aussi été signés en novembre.

Dans le cadre du raffermissement des relations d’amitié et de coopération entre la République de Guinée et ses partenaires bilatéraux et multilatéraux, 18 chefs de mission et trois attachés militaires ont été accrédités.

 Par ailleurs, la diplomatie préventive a été l’une des démarches privilégiées de la CEDEAO, de l’UA et des Nations Unies. Les 1er et 2 octobre dernier, cette mission conjointe est arrivée en Guinée pour aider à la tenue d’une élection présidentielle, crédible, transparente et pacifique le 18 octobre 2020. Le ministre Mamady Touré et ses homologues de la sécurité et de la justice ont également  rencontré les ambassadeurs et diplomates accrédités en Guinée pour leur fournir des informations sur les violences post-électorales.

Mamadou Saidou Lébèré Baldé

 

 

leave a reply

Espace TV

Regardons mieux

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip