Rétrospective : 2020 n’a pas été un fleuve tranquille pour les médias

En 2020, le paysage médiatique guinéen a été très agité. Des journalistes ont été violentés, convoqués à la DPJ et tremblés devant les tribunaux. La loi sur  liberté de la presse a été elle aussi amendée à l’Assemblée Nationale. Mouvement de cadres il y’en a eu également.  Alors qu’aux postes et Télécommunications, l’année a été marquée notamment par le lancement du projet Wifi pour tous et la coupure de l’internet à l’occasion de la présidentielle du 18 octobre.  

 Courant 2020, les médias ont fait face à plein de difficultés notamment en raison de l’apparition du Covid-19 au mois de mars en Guinée. Plusieurs journalistes ont contracté le virus dès les premières heures de l’épidémie.

D’autres  ont été en maille avec les forces de sécurité et avec la justice. Convocation  à la DPJ et même des procès. Le dernier cas en date, est la citation à comparaitre de trois journalistes, une plainte pour diffamation formulée par  la ministre de l’enseignement technique et de la formation professionnelle,  suite à une révélation d’un présumé détournement de 200 milliards de francs guinéens.

L’autre fait marquant de l’année 2020, c’est la suspension du site d’information guineematin par la Haute Autorité de la Communication et la coupure de la connexion notamment sur les réseau social Facebook lors de la présidentielle. Cette perturbation aura duré plusieurs semaines.

Au chapitre mouvement de cadres, Amara Somparé a été confirmé à la tête du département de la communication.  Mais à la HAC, l’équipe de Martine Condé a cédé la place à des nouveaux commissaires, c’est désormais Boubacar Yacine Diallo qui dirige l’institution.

 A l’URTELGUI et au SPPG,  les premiers responsables ont eux démissionné de leurs postes. La presse a également participé activement aux échéances électorales de mars et octobre à travers des synergies.

De nouveaux médias sont aussi arrivés dans l’arène médiatique. Djoma media émet depuis plusieurs mois maintenant et le groupe fréquence médias (FIM FM et TV)  est annoncé.

 Quant aux performances, le PDG d’HADAFO médias a raflé le prix de meilleur patron de presse privé de l’Afrique de l’ouest francophone. En 2020 des journalistes comme Elhadj Thierno Djaka Souaré se sont éteints.

Dans le domaine des postes et télécommunication,  2020 a connu le départ de Moustapha Mamy Diaby et l’arrivée de Said Oumar Coulibaly à la tête du département.  L’ARPT a aussi un nouveau responsable. En terme de réalisation, le data center et le projet WIFI pour tous ont été lancés sans oublier l’amélioration du taux de pénétration de l’internet.

 Binta Tasfsir Diallo

 

 

leave a reply

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip