Rétrospective 2020 : les actions réalisées par le ministère de la jeunesse

Le ministère de la jeunesse et de l’emploi-jeune, comme tous les ans, s’est donné pour mission de créer des conditions d’insertion pour les jeunes à travers l’entreprenariat notamment. En dépit donc du contexte sociopolitique et sanitaire dû à la COVID-19, le chef du département a lancé quelques projets.

Avec une population estimée à 13 millions dont 70% ont moins de 35 ans, la Guinée fait partie des pays qui font face au problème de chômage des jeunes. La question des opportunités économiques offertes à ces jeunes qui sont chaque année de plus en plus nombreux à arriver sur le marché de l’emploi se pose.  On estime que plus de 60 % des jeunes diplômés guinéens sont au chômage. Cette situation serait notamment due  à l’inadéquation entre leurs compétences et les attentes des employeurs.

Être innovant et savoir saisir les opportunités s’impose alors. Un défi que le département du ministre Mouctar Diallo essaye  de relever par des projets comme, le BoCEJ qui vise à améliorer l’efficacité des programmes de formation au niveau des universités et écoles professionnelles, à fournir des opportunités professionnelles aux jeunes diplômés demandeurs d’emploi, en renforçant leurs compétences, par le biais de formations, de stages, d’emplois ou d’aide personnalisée à la création d’entreprises.

Le 24 juillet 2020, le fond d’insertion des jeunes a organisé un atelier axé sur l’entreprenariat des jeunes. Intitulé ‘’Vendredi de l’entrepreneur’’ au gouvernorat de Mamou regroupant les autorités de la région. Objectif, créer un espace d’échange, d’orientation et d’information entre les acteurs de l’écosystème entrepreneurial.

Il faut également noter, la nomination de plusieurs jeunes dans ledit ministère, l’octroi de machines à des ateliers de coutures, des fonds alloués à plus de 600 femmes pour garantir leur autonomisation, l’inauguration de maisons de jeunes notamment celle de Kipé et de Matam (rénovées) grâce à l’appui du programme INTEGRA-Enabel.

Le ministère de la jeunesse en collaboration avec ses partenaires techniques et financiers compte donc maximiser les chances d’insertion et d’autonomisation des jeunes, même s’il reste beaucoup à faire.

Josué Santos Bilivogui

leave a reply

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip