Le commandant AOB s’exprime à sa sortie de prison

Arrêté en 2011 suite à l’attaque du domicile privé d’Alpha Condé, le commandant Alpha Oumar Boffa Diallo (AOB) a finalement bénéficié d’une grâce présidentielle ce mercredi 02 février 2022.
Le commandement AOB considéré comme le cerveau de l’attaque du domicile de l’ancien président, Alpha Condé, en juillet 2011, recouvre enfin sa liberté tout comme Jean Guilavogui.
 » Je suis en état de convalescence. Je suis sorti à l’hôpital hier tardivement. Les médecins m’ont dit de me reposer. Ils m’ont même interdit de parler.  » Tels sont les propos du commandant AOB après sa libération mercredi à la maison centrale, joint par la rédaction de l’AGP.
 » J’étais à Donka, ils ont fait une intervention chirurgicale sur mon œil. Donc, je suis un traitement. Chaque une heure on m’administre des médicaments’’, articule à peine AOB qui était condamné à la réclusion criminelle depuis 2013.
Le commandant AOB, Jean Guilavogui et plusieurs autres détenus sont donc graciés. Ces deux personnes étaient condamnées à la réclusion criminelle en 2013 suite à l’attaque du domicile privé de l’ancien Président Condé.
Sans oublier Fatou Badiar qui a déjà bénéficié d’une grâce présidentielle en 2019.
Bien avant la libération du commandant AOB et Jean Guilavogui, leur avocat Me Salifou Béavogui avait laissé entendre « 
« Personne ne pouvait croire que le dossier d’AOB, la décision pouvait être cassée et annulée par la cour suprême. Mais cela a été une réalité et a fait qu’aujourd’hui, AOB ne fait l’objet d’aucune condamnation. « 

AGP

leave a reply