Forum de l’investissement: les piques et répliques d’Alpha Condé

Le forum de l’investissement s’est ouvert ce mercredi 24 février 2021 à Conakry. Plusieurs investisseurs nationaux et étrangers ont pris part à la cérémonie d’ouverture présidée par le président Alpha Condé. Le chef de l’Etat a profité de l’occasion pour dérouler ce qui s’apparente à la feuille de route de la nouvelle gouvernance en Guinée.

Au terme de son discours, Alpha Condé laisse couler des larmes pendant que l’hymne national resonnait dans la salle.  Il a tiré sur tout ce qui bouge ou mis les pieds dans le plat. Ce n’est pas un discours d’investiture ou de campagne présidentielle mais il s’agit d’une rencontre où des hommes d’affaires du monde sont réunis pour discuter des questions d’investissement. Alpha Condé choisit ce moment pour recadrer une entreprise. « Vous avez fait des investissements à alcoa, à sheraton mais jamais ou très peu d’investissement sur les hommes d’affaires guinéens. Nous voulons que la donne change et qu’on accompagne les hommes d’affaires guinéens ».

Un audit attend le secteur minier et les sociétés de téléphonie pour minimiser les fraudes. « Avec la dématérialisation et les nouvelles technologies, beaucoup de recettes ne rentrent pas. Nous allons corriger cela », prévient Alpha Condé.

Les investisseurs étrangers ont eu leur dose. Alpha Condé s’occupe désormais de ses compatriotes. Inspiré d’un dicton chinois. Le président guinéen veut que ses compatriotes soient aussi droits qu’une règle.

Pour le président Condé, le Guinéen n’a pas honte mais il a peur. Il faut désormais faire le gendarme comme pour celui veut maintenir la tête de la tortue au dehors.

La sédentarisation des fonctionnaires qui se donnent le plaisir de changer leur date de naissance perturbent le sommeil de Sekhoutoureya. « Aujourd’hui nous avons des fonctionnaires sont « rentrés à la fonction publique à l’âge de neuf ans. Les gens changent donc les informations qui sont dans leurs documents et ça ce n’est pas bon mais nous allons balayer tout ça. Je n’aurai aucun état d’âme pour quelqu’un, je n’ai pas d’amis ni de famille, mon ami, mon parent c’est la Guinée ».

Alpha Condé s’est également exprimé sur la situation des détenus. Pour lui, il n’y a pas de détenus politiques en Guinée. A ses yeux, c’est une campagne d’intox de RFI et France 24. Il ajoute que les journalistes français ne respectent pas les Chefs d’Etats Africains. « Les gens qui sont en prison ne sont pas des hommes politiques. Vous savez que les journalistes français ne respectent pas les présidents africains… »

2021, une année impaire. Et elle fera date pour les Guinéens promet le chef de l’Etat. Car elle marquera une transformation complète du pays.

Un discours musclé devant des hommes d’affaires venus tâter le terrain. Ils auront été largement servis.

Sadjo Baldé/Bhoye Bah

leave a reply

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip