Cour d’appel de Conakry : Ousmane Gnelloye écope de deux ans de prison ferme

Le verdict vient de tomber à la cour d’appel de Conakry, jeudi 28 octobre 2021. Poursuivi pour « injures publiques et menaces », le jeune qui se réclamait « ministre de la défense du président Alpha Condé sur Facebook » écope de deux ans de prison ferme.

Condamné à cinq ans de prison en première instance, Ousmane Gnelloye Diallo, l’insulteur public, est condamné à deux de prison ferme en appel et au paiement d’une amende de cinq mille francs comme franc symbolique à Kadiatou DK Diallo, la plaignante, à titre de dommage et intérêt. Il lui est aussi interdit d’utiliser les réseaux sociaux comme Facebook pendant cinq ans. En plus, fera publier la décision de la cour dans huit journaux à ses frais.

Me Antoine Pépé Lamah, l’avocat de Kadiatou DK Diallo, salue la décision de la cour. Pour lui, justice a été rendue et cette décision servira de leçon à tous les fauteurs de troubles qui utilisent les réseaux sociaux dans le mauvais sens. «Kadiatou Biro Diallo est satisfaite de la décision qui vient d’être prononcée, sa dignité a été restaurée.  La sanction qui vient d’être prononcée doit servir de leçon à tous ceux qui seront tentés d’utiliser les réseaux sociaux à des fins qui n’honorent pas la République ».

L’avocat de Gnelloye de son côté ne se sent pas désarmé. Son client est certes condamné en appel mais toutes les voies ne sont pas encore explorées. Me Almamy Samory Traoré envisage de discuter avec son client pour savoir la suite à donner à la décision de la cour d’appel.  

Espacefmguinee.info

leave a reply