Cherté de la vie : le gouvernement envisage des nouvelles solutions pour soulager la population

Depuis pratiquement fin septembre 2021, les nouvelles autorités multiplient les actions pour soulager la population dont la majorité vit dans la précarité. Toutes les frontières autrefois fermées par le régime Condé sont rouvertes, le prix du litre du carburant à la pompe a été revu à la  baisse, le train Conakry express remis en circulation, certaines restrictions sanitaires sont levées et les barrages routiers sont supprimés mais jusqu’à présent, les difficultés persistent a reconnu le gouvernement qui est en train d’étudier d’autres possibilités pour faciliter la mobilité urbaine et rendre accessible le prix du pain au moment où le prix du blé connaît une hausse considérable à l’international.

En conseil des ministres ce jeudi 25 novembre 2021, au palais des nations, la question de la mobilité urbaine a été évoquée. Face aux innombrables bouchons et le coût du transport, le gouvernement envisage de mettre en circulation des nouveaux bus. « Le conseil a recommandé d’explorer la question de l’achat de bus devant servir à alléger la souffrance des usagers des transports publics. Pour le Port de Conakry, le Conseil a recommandé aussi d’entamer le dialogue entre les opérateurs portuaires et les syndicats ».

En outre, en raison de l’augmentation du prix du blé sur le marché mondial, le Conseil a recommandé au ministre du Commerce, de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises d’étudier la possibilité de subventions pour diminuer le prix du pain aux consommateurs.

Bhoye Bah

leave a reply