Manifestation du FNDC : Situation tendue dans plusieurs quartiers, des blessés signalés

Des opposants à la nouvelle constitution ont bravé l’interdiction de manifester ce lundi 20 juillet 2020 pour descendre dans la rue réclamer le départ du président Alpha Condé. Les agents de maintien d’ordre déployés sur le terrain ont essayé d’étouffer tout mouvement dans les quartiers. C’est ce qui a entraîné des affrontements à Sonfonia, Wanindara, Dar-es-salam ou encore Hamdallaye.

Au moins quatre manifestants ont été blessés dont un est dans un etat grave. Tous les blessés selon une source proche du front sont transportés dans des structures sanitaires pour recevoir les premiers soins.

Le domicile de Cellou Dalein Diallo a été bouclé très tôt par les forces de l’ordre tout comme celui du coordinateur du FNDC, Abdourahmane Sano. Ces deux leaders du FNDC sont pour le moment confinés sous une haute surveillance de agents postés devant leurs domiciles.

Le commerce est largement paralysé en haute banlieue de la capitale mais la circulation reste plus ou moins fluide sur l’autoroute Fidel Castro.

Dans un communiqué, le ministère de la sécurité et de la protection civile a indiqué que l’appel du FNDC à manifester pour demander le départ du président Condé n’est pas suivi.

Mamadou Bhoye Bah

leave a reply