TPI Dixinn : 10 personnes poursuivies pour ‘’enlèvement, et séquestration’’ d’opérateurs économiques

Depuis l’avènement de la nouvelle équipe dirigeante, les audiences criminelles proprement dites n’ont repris que, lundi, 25 avril 2022, au Tribunal de Première Instance(TPI) de Dixinn.
Sur le rôle, 10 personnes poursuivies pour ‘’Enlèvement, séquestration, association de malfaiteurs, détention et usage illégal d’arme et de munitions, vol aggravé et complicité’’ des opérateurs économiques Thierno Mamadou Dansoko, Amadou Baba Barry et Abdoulaye Djibril Barry. Ces infractions sont prévues et punies par les dispositions des articles 303, 304, 784, 373, 374, 381, 848, 774 et suivants 19 et 20 du code pénal.
A la barre, Alpha Oumar Diallo, l’un des détenus dans ce dossier a tout d’abord rejeté d’un revers de la main les accusations portées sur sa personne avant de dire qu’il a été interpelé à Dabompa pendant qu’il était au chevet de son cousin, Sidy Mohamed Diallo, victime d’un accident de moto.
« Mon cousin m’a appelé de venir lui trouver à Dabompa qu’il a fait un accident de moto. Sur les lieux, j’ai constaté qu’il est gravement blessé et là nous sommes allés nous refugier dans un immeuble où il se soignait de lui-même pendant 2 jours avant que les forces de l’ordre ne nous interpellent », explique Alpha Oumar Diallo qui se dit commerçant.
Pour le procureur de la République près le TPI de Dixinn, Algassimou Diallo c’est suite à un échange de tirs entre Sidy Mohamed Diallo, considéré comme cerveau moteur de l’enlèvement de Thierno Mamadou Dansoko et les agents des forces de l’ordre qu’il s’est blessé et sachant qu’en allant à l’hôpital, il allait être interpelé, il a préféré se soigner de lui-même à Dabompa.
« Alpha Oumar Diallo a continué à clamer son innocence dans ce dossier, cependant c’est lui, qui était chargé de surveiller Thierno Mamadou Dansoko au cas où Sidy Mohamed Diallo se déplaçait, et en même temps c’est lui qui était chargé de lui trouver de quoi manger », a souligné le procureur.
Un des avocats de Thierno Mamadou Dansoko a informé le tribunal que son client se sent menacé donc il ne pourra pas participer à cette audience. Sur ce, il a sollicité que l’intervention de son client se fasse à huis clos.
Thierno Mamadou Dansoko, rappelle-t-on, a été kidnappé à Conakry. Ses ravisseurs avaient demandé à sa famille une rançon de 500 000 dollars pour obtenir sa liberté.

AGP

leave a reply