Affaire Foniké Mengué : le verdict attendu le 14 janvier

Le procès de Oumar Sylla, responsable de la mobilisation du Front National pour la Défense de la Constitution, a démarré ce lundi 11 janvier 2021 au tribunal de première instance de Mafanco. Appelé à la barre, Foniké Mengué a plaidé non coupable. Le procureur a requis un an de prison ferme contre le prévenu.

Pendant les débats, le procureur a soutenu que le prévenu s’est rendu coupable d’attroupement illégal. Il a requis un an d’emprisonnement ferme contre Oumar Sylla.

La défense continue de croire à l’innocence de leur client. Elle estime que le prévenu est victime d’un acharnement.  C’est pourquoi Me Salifou Béavogui et ses collègues ont plaidé pour la remise en liberté du prévenu. « Nous avons plaidé non coupable parce qu’en réalité l’infraction d’attroupement illégal susceptible de troubler l’ordre public reprochée à notre client n’est pas juridiquement établie ni en fait ni en droit. Notre client était dans le collimateur de la justice, il y a eu déjà une procédure en appel contre notre client. Il a été mis aux arrêts sous le pont de Kondéboundji sur une moto alors que ce jour, on n’était ni en Etat de siège, ni en Etat d’urgence, tout le monde était libre de circuler… ».

Oumar Sylla qui a réaffirmé dans une brève déclaration, à sa sortie d’audience, sa détermination à poursuivre la lutte contre le troisième mandat sera fixé sur son sort le 14 janvier prochain, date de la prochaine audience.

Mamadou Bhoye Bah

leave a reply

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip