Tanzanie: Samia Suluhu Hassan première femme présidente du pays

Samia Suluhu Hassan est officiellement, depuis ce vendredi 19 mars, présidente de la Tanzanie, où elle succède à John Magufuli, décédé d’une maladie cardiaque, selon les autorités. Elle a prêté serment au palais présidentiel à Dar-es-Salam.

Aux dirigeants, chefs militaires et dignitaires religieux réunis, dont l’ancien président Jakaya Kikwete, Samia Suluhu Hassan a dit la « lourde charge » qu’elle endossait. Alors que le pays est en deuil, elle a assuré dans son discours que la stabilité était assurée.

« Je demande à tous les Tanzaniens de faire preuve de courage et de patience. Restons unis dans ces temps difficiles. Je vous assure que notre pays est stable, et qu’en tant que leader, je suis prête à reprendre là où mon prédécesseur s’était arrêté. Nous avons une Constitution, à laquelle nous devons adhérer, et qui est très claire sur la marche des choses suite à la mort d’un président en exercice. Je vous assure que rien de mal ne peut se produire. »

Vêtue d’une robe noire et d’un foulard rouge, Samia Suluhu Hassan a affirmé qu’elle avait été suffisamment préparée à son rôle. Elle a appelé à « enterrer les différences ». Elle a bien sûr rendu hommage à John Magufuli, un « patriote qui a transformé la Tanzanie ».

Native de Zanzibar

Native de Zanzibar, de religion musulmane et âgée de 61 ans, elle a eu une longue carrière ministérielle sur cet archipel semi-autonome, puis au niveau national. Elle doit en principe occuper la présidence jusqu’au terme de ce mandat, en 2025. Mais il y a aujourd’hui peu d’indication sur l’autonomie dont elle bénéficiera.

Il faut rappeler que sa désignation comme colistière du « bulldozer » Magufuli avait été surprenante. Elle ne fait pas partie des caciques du CCM, le parti au pouvoir depuis 60, ans et elle ne semble pas avoir véritablement d’appui au sein des puissants services de renseignements.

Il faudra donc voir si elle jouera la continuité ou si elle tentera une politique de réouverture du pays et de l’espace politique, ce que demandent ONG et opposants. Elle est décrite comme quelqu’un de calme, de capable, de loyale et de respectueuse. Une de ses premières décisions sera de nommer un nouveau vice-président au sein du parti, et avec l’approbation de l’Assemblée nationale. Le CCM a convoqué une réunion extraordinaire de son comité dirigeant pour samedi 20 mars.

RFI.FR

leave a reply

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip