Le Sénégal lance officiellement son Train express régional en grande pompe

Le Sénégal a lancé officiellement l’exploitation commerciale de son TER en grande pompe lundi 27 décembre. Il relie dans un premier temps Dakar à Diamniadio, soit environ 36 kilomètres, en une vingtaine de minutes. Mais le projet a suscité des polémiques, que ce soit son coût de plus d’1,1 millions d’euros, les retards des travaux ou encore l’indemnisation des quelques 16 000 personnes impactées. Pour les autorités, le projet va révolutionner la mobilité dans l’agglomération de la capitale.

Dans son uniforme bordeaux, Marie Sylvie Ndiaye accueille les invités dans l’une des premières rames du Train Express Régional (TER) : « C’est une fierté, parce que je trouve que c’est très confortable et en plus c’est rapide. Vu qu’à Dakar, il y a beaucoup d’embouteillages, alors en plus il y a la sécurité ! »

Victoria d’Audigier travaille dans la banlieue de Bargny : « Le TER est climatisé, donc il fait frais, c’est bien. Habituellement, je fais ce trajet en voiture, ce qui me fait perdre environ trois heures dans la journée. »

Oubliées les critiques pour Abass Guèye, installé en première classe : l’essentiel est que le train soit sur les rails. « Souvent, les grands projets accusent des retards, donc l’important est que le projet est allé au bout, dit-il. Prions pour que ça continue ce ne soit que le début, pour le rayonnement du transport ferroviaire national. »

Un projet financé aux deux tiers par des prêts – de la Banque Islamique de Développement, de la France et de la Banque Africaine de Développement.

C’est une « aube nouvelle », selon le président sénégalais Macky Sall : « Le TER nous fait voyager dans le temps, car il constitue un formidable saut technologique pour le Sénégal et pour l’Afrique. » Un « moment historique » aussi pour le chanteur Youssou Ndour.

La seconde phase du projet doit relier Diamniadio à l’aéroport international Blaise Diagne, en principe « fin 2023 ». En attendant, le TER sera gratuit durant une quinzaine de jours, sur réservation, pour « permettre aux passagers de s’approprier ce nouveau moyen de transport ». Puis le trajet entre Dakar et Diamniadio coûtera ensuite 1 500 francs CFA, soit environ 2,30 euros.

RFI

leave a reply