États-Unis: une nouvelle fusillade fait plusieurs victimes à Indianapolis

Une fusillade a fait au moins huit morts et plusieurs blessés tard jeudi à Indianapolis, dans le centre des États-Unis, et un tireur présumé se serait donné la mort, a annoncé la police.

Il était onze heures du soir ce jeudi lorsque la police est alertée d’une fusillade dans un centre de tri du groupe de transport de lettres et colis FedEx. Le site se trouve près de l’aéroport international d’Indianapolis. Quand les forces de l’ordre arrivent sur place, elles découvrent plusieurs victimes, certaines décédées, d’autres blessées. Quatre personnes touchées par balles sont transportées à l’hôpital, l’une d’elles dans un état critique.

Les policiers retrouvent ensuite le tireur présumé, mort également. Selon les premières informations de l’enquête, il se serait suicidé. La police n’a pour l’instant pas divulgué d’avantage d’informations concernant l’identité de cet homme. On ne sait pas précisément s’il s’agit d’un employé de FedEx et quels étaient ses motifs pour passer à l’acte.

Un autre employé de l’entreprise, qui travaillait sur place au moment des faits, a raconté à une télévision locale que le tireur avait une arme automatique. La police de l’Indiana a installé un accueil d’urgence dans un hôtel non loin du lieu de la fusillade. Elle y reçoit les familles d’employés de FedEx qui sont sans nouvelles de leurs proches.

Joe Biden veut militer la circulation des armes à feu

Cette nouvelle fusillade survient alors que le président Biden a dénoncé il y a une semaine l’«épidémie» des violences par armes à feu aux États-Unis. Depuis le 1er janvier, plus de 11 000 personnes ont été tuées par une arme à feu, précise l’Agence France presse. Les armes à feu ont fait plus de 43 000 morts, suicides inclus, aux Etats-Unis en 2020, selon le site Gun Violence Archive qui a dénombré 611 « fusillades de masse »  -au moins quatre victimes- en 2020 contre 417 l’année précédente. Il faudra ajouter cette dernière fusillade d’Indianapolis à ce sinistre bilan.

Joe Biden a engagé au Congrès un projet de réforme de la législation sur les armes. Il veut notamment s’attaquer à la propagation des armes à feu fabriquées de manière artisanale et qui n’ont pas de numéro de série. Il a annoncé la nomination de David Chipman, un partisan d’un durcissement de la règlementation sur les armes à feu, à la tête du bureau fédéral chargé du contrôle des armes.

RFI

leave a reply

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip