Coronavirus : le Brésil devient le deuxième pays le plus endeuillé du monde

L’épidémie est loin d’être terminée au Brésil. Le plus grand pays d’Amérique latine est devenu vendredi le deuxième pays dans le monde derrière les États-Unis pour le nombre de morts du coronavirus, dépassant le Royaume-Uni avec 41 828 décès, selon les données publiées par le ministère de la Santé. Ces chiffres, qui, pour la communauté scientifique, sont largement plus élevés en réalité, ont fait état d’une hausse de 909 morts au cours des dernières 24 heures.

Lire aussi Au Brésil, Bolsonaro mise sur la stratégie du chaos

closevolume_off

Le plus grand pays d’Amérique latine, avec une population de 212 millions d’habitants, est aussi le deuxième pour le nombre de contaminations derrière les États-Unis, avec 828 810 cas. La propagation du coronavirus est ainsi loin d’être contrôlée au Brésil, trois mois et demi après le premier cas de contamination, le 26 février, à São Paulo, et alors que cette métropole, comme celle de Rio, a entamé la reprise de l’activité économique et commerciale.

L’État de São Paulo, le plus touché
Le président brésilien d’extrême droite Jair Bolsonaro, qui minimise la pandémie depuis le début et prône la reprise des activités économiques, a suscité un tollé après avoir demandé jeudi soir à la population de filmer des hôpitaux pour vérifier leur occupation.

Lire aussi Coronavirus au Brésil : la piteuse performance de Bolsonaro

L’État de São Paulo, avec ses 46 millions d’habitants, reste de loin le plus touché, avec un quart des morts du pays (10 368) et 167 900 contaminations confirmées. Vient ensuite celui de Rio de Janeiro, avec 7 417 décès et près de 78 000 cas de contamination. Le Royaume-Uni avait enregistré vendredi soir 41 481 morts du Covid-19, apparu en Chine à la fin de l’année dernière.

leave a reply