Burkina Faso : Des militaires prennent le pouvoir

Au cours d’une déclaration lue à la télévision nationale ce 24 janvier 2022, un groupe de militaires ont décidé de mettre fin au pouvoir du Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré.

La constitution est suspendue, le gouvernement dissout, l’Assemblée nationale dissoute, les frontières aériennes et terrestres sont fermées jusqu’à nouvel ordre. Un couvre-feu a été instauré de 21h à 5h du matin.

La déclaration est signée du Président du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), Le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba. Qui est-il ?

Le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA (41 ans) est un officier de l’armée burkinabè. Ancien élément de l’ex-RSP, il a quitté les rangs de cette garde prétorienne de Blaise Compaoré, après les mutineries de 2011.

Affecté à Dori, comme Commandant du 11ème Régiment d’Infanterie Commando (RIC), il rejoindra par la suite le 12ème RIC à Ouahigouya, toujours comme Commandant.

Après les évènements de 2015, celui que ses frères d’armes surnomment « l’armée », du fait de sa rigueur militaire, effectue des stages de perfectionnement à l’extérieur du pays. De retour au Burkina Faso, le lieutenant-colonel DAMIBA, a été nommé Chef de corps du 30ème Régiment de commandement d’appui et de soutien (RCAS) logé au camp général Baba Sy ex-camp 1178 encore camp Boiro.

Après le drame d’Inata, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, a été nommé commandant de la 3ème Région militaire, qui couvre Ouagadougou, Koudougou, Fada N’Gourma et Manga. Il est auteur du livre « Armée Ouest-africaines et terrorisme, réponses incertaines ? ».

Le nouvel homme fort est de la promotion 92 du Prytanée militaire du Kadiogo (PMK). Il est de la 7ème promotion AMGN (l’académie militaire George Namoano) de Pô.

Burkina24

leave a reply