Sports mécaniques : le Gymkhana reprend après deux ans d’interruption

Après deux ans d’interruption due à la pandémie du Covid-19, la fédération guinéenne des sports mécaniques a repris ses activités. Elle a organisé la 48e édition du gymkhana  ce weekend au palais du peuple, à Conakry.

Après deux ans de repos forcé, place aux retrouvailles pour les passionnés des sports mécaniques. Cette année, la fédération a du faire des efforts pour  organiser le Gymkhana selon Ahmed Zein, vice-président de la fédération guinéenne des sports mécanique. « Le sport mécanique est un sport trop couteux : il faut payer l’assurance, le côté médical, la location de l’esplanade du palais du peuple entre autres. Mais, nous continuons à faire en sorte que le sport là continue à rayonner dans notre pays. Après deux ans d’arrêt à cause du  coronavirus, nous avons repris et vous avez l’engouement autour de l’évènement ».

Des jeunes passionnés des sports mécaniques ont participé pour la première fois à la compétition. C’est le cas par exemple de Oumar Bah, un  passionné de moto. Il prend part pour la première fois à la compétition avec son club, le G riders avec brio. A la sortie du circuit, il exprime sa joie. «  Ce n’est une compétition, on ne fait que partager entre nous l’amour qu’on a pour la moto et la voiture…. ».

A l’image de plusieurs autres fédérations, celle des sports mécaniques est confrontée au manque d’infrastructures. L’esplanade du palais qui servait de lieu de compétition ne répond plus aux normes.

Mamadou Bhoye Bah

leave a reply