Report des législatives : des partis politiques engagés annoncent une plainte contre la CENI

Dans un décret lu lundi soir sur les antennes des médias publics, le président de la République a reporté les législatives initialement prévues pour le 16 février au 1er mars. Une décision qui surprend des paritis politiques de l’opposition engagés dans le scrutin qui annoncent une plainte contre la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI)
Pour  Abdoulaye Kourouma, président du RRD , la plainte contre l’organe en charge des élections est inévitable. « Nous l’avions dit bien avant le report,  donc c’est inévitable, on va porter une plainte contre la CENI». Les opposants étaient engagés à faire campagne pendant trente jours et la communication repose essentiellement sur la date du 16 février.  Si cette date n’est pas tenable,  cela engendre des conséquences fâcheuses dans les rangs du RRD notamment. « ils nous ont  causé des dommages, nous avons envoyés De gens sur le terrain pour 30 jours maintenant s’ils prolongent cela à plus de 45 jours. De quoi se sont-ils servis ?  Déjà la loi est violée avec ce délai », dénonce celui qui lorgne le poste du chef de file de l’opposition. Dans les prochaines heures,  les membres du CAR ( Cercle des Acteurs pour la République ) promettent de se retrouver pour statuer sur la situation. Le retrait définitif des partis qui forment le CAR n’est pas à exclure prévient Abdoulaye Kourouma, président du parti Rassemblement pour la Renaissance et le Développement et membre fondateur du CAR. 

leave a reply