Page noire : Décès à Conakry de l’artiste Hadja Kadé Diawara

Tout était pourtant prévu.

Tout avait été mis en œuvre par le PDG du groupe HADAFO médias, pour rendre un dernier hommage à cette virtuose de la musique guinéenne. Après le constat de l’indifférence des autorités face à la misère que traversait cette icône de la musique guinéenne, Lamine Guirassy a décidé de venir en aide à Hadja Kadé Diawara.

D’abord, il braque tous les projecteurs de son groupe de médias sur cette diva à travers l’annonce incessante de son retour sur la scène . Ainsi un album est enregistré, avec à l’appui des clips réalisés avec HADAFO régie. Un documentaire sur le parcours de Kadé Diawara a également été réalisé sur ESPACE TV avec des témoignages très intéressants sur la vie de cette grande dame. Dans ce film, on a pu s’apercevoir de l’état de précarité dans lequel vivait celle qui a pourtant fait les beaux jours de la culture guinéenne, surtout de la musique mandingue. Malgré son âge, elle continuait encore à faire le griotisme pour faire face à ses besoins.
C’est justement, à cette situation que Lamine Guirassy voulait mettre fin, d’où le projet d’hommage à HADAJA KADE DIAWARA.
Lors de son dernier séjour en Turquie, le PDG du groupe HADAFO médias a pu négocier un partenariat avec une compagnie artistique pour la réalisation d’un featuring avec une autre diva de la musique Turque, ponctuée par une tournée dans plusieurs villes de la Turquie et pour clore, un film documentaire devait être réalisé pour être diffusé sur des chaînes Turques et Espace TV. (J’ai été témoin de cela, puisque je faisais partie du voyage)

Pour permettre à Kadé Diawara de vraiment se reposer sans trop de souci, le Turbo a pu négocier et obtenu le soutien de plusieurs mécènes comme KPC et tant d’autres pour l’organisation d’un concert qui devait servir à récolter des fonds et des dons qui seraient entièrement reversés à la chanteuse. L’objectif véritable était de permettre à Kadé Diawara de vivre ces derniers jours sous un toit descend dont elle serait propriétaire. (Les auditeurs et téléspectateurs du groupe HADAFO médias ont pu s’en rendre compte puisque le spot passait en boucle sur les différents canaux du groupe).

C’est donc à l’approche de ce moment tant souhaité et tant attendu que la mort se pointe pour, je ne dirai pas tout gâcher, mais freiner l’élan de ce projet trop ambitieux de Lamine Guirassy.

Que va t-il se passer désormais ? je ne saurai vous le dire, surtout avec cette crise sanitaire.
Lamine Guirassy, seul, a la réponse à cette question.
Ce dont je suis certain, c’est qu’à titre posthume, HADJA KADE DIAWARA sera honorée, j’en suis convaincu.

Dors en paix la diva.

MERCI A VOUS LAMINE GUIRASSY.

leave a reply