N’Zérékoré : des présumés malfrats interpellés par les forces de sécurité

Les autorités de la région forestière continuent traquer les hos-la-loi. Un groupe de présumés bandits a été présenté par la gendarmerie régionale, ce mercredi 09 mars 2022. Ils ont été interpellés avec du cannabis, de la drogue dure et des armes blanches.

Et “conformément aux instructions des autorités administratives pour la continuité de la lutte contre le banditisme, la consommation du chanvre indien ainsi que d’autres produits toxiques en région forestière, les forces de sécurité ont procédé à un ratissage sur certains sites des malfrats. Notamment dans le quartier Dorota, dans la commune urbaine de N’Zérékoré, où certains de ces éléments cultivent du chanvre indien dans une case. Ces personnes appréhendées ont été entendues sur procèsverbal et seront conduites au tribunal de N’Zérékoré pour leur audition”, a expliqué l’adjudant Ibrahima Kalil Keïta.

Ils n’ont pas été torturés ou menacés. Ils ont reconnu les faits. Ils sont bien traités. Ils mangent la même nourriture que nous. Ce n’est pas encore fini. Nous cherchons le gros lot”, a laissé entendre le Colonel Mamoudou Kaba, commandant de la gendarmerie régionale en Guinée forestière. Devant la presse, les accusés n’ont pas reconnu les faits qu’on leur reproche.

Par ailleurs, le gouverneur de la région se réjouit de ce coup de filet réussi : “C’est un sentiment de satisfaction dans la mesure où depuis quelques semaines, nous avons mis notre compresseur en marche dans la régions administrative. Et ça ne s’arrêtera pas tant qu’ils ne cesseront pas. Il faut que le banditisme finisse dans la région administrative de N’Zérékoré. C’est ce qui nous ramènera la paix parce que ce sont les plus grands perturbateurs. Donc, je demande à la population, les chefs de quartiers de dénoncer tous les bandits à tous les niveaux”, a lancé Mohamed Lamine Keïta.

Guineenews.org

leave a reply