Manif/FNDC : Descente musclée des forces de l’ordre dans des concessions à Wannindara

Les forces de l’ordre ont effectué des descentes musclées dans plusieurs concessions à Wannindara, dans la commune de Ratoma selon plusieurs témoignages. Les faits se sont déroulés dans la soirée de mercredi 19 février jour de manifestation du FNDC.

Parmi les familles qui ont reçu la visite des agents figure celle du premier Imam situé dans le secteur 4. Là, le véhicule du religieux n’a pas échappé à la colère des agents tout comme les occupants dont deux femmes âgées. Un des fils de l’imam a été blessé à la tête et d’autres mis aux arrêts. Des bijoux et autres objets ont été emportés a confié Elhadje Hady à Espace TV.

Plus loin, c’est la maison supposée à partir de laquelle la vidéo de la femme bouclier a été prise a aussi subi des représailles. Les visiteurs non désireux ont mis le feu à la case et pulvérisé la cour de gaz lacrymogène empêchant tout coup de main du voisinage pour éteindre le feu. « Moi même je me suis dit qu’ils se sont trompés. Car pour celui qui a vu l’image de la femme bouclier sait qu’elle ne peut être prise à partir de mon domicile qui est un duplexe. Lors qu’ils sont venus, ils ont dit que si vous savez filmer faites en la démonstration car nous nous allons vous montrer comment nous sommes. C’est déplorable de voir des policiers et gendarmes payés et équipés par le contribuable venir incendier la maison d’un paisible citoyen et comme cela ne suffisait pas tirer du gaz lacrymogène sur les gens qui y habitent. Moi mes enfants se sont évanouis hier », témoigne Daouda Diallo.

La victime précise que les agents sont venus de la compagnie de la gendarmerie qui se trouve à Wanindara rails.

Ces derniers temps, Wannindara est devenu l’un des quartiers les plus chauds de la capitale. A chaque fois qu’il y a manifestation, des violences et très souvent des cas de morts sont enregistrés.

Mamadou Bhoye Bah