Liberté de la presse : la Guinée gagne 25 points et se classe 84ème (RSF)

Cette année encore Reporters sans frontières a sorti son rapport sur la liberté de la presse. Comme d’habitude beaucoup de pays ont régressé, beaucoup d’autres aussi ont fait des efforts, c’est l’exemple de la Guinée, qui cette année occupe la 84ème place sur 180, soit une avancée de 25 points. Certes un bon classement, mais il y a encore beaucoup d’efforts à faire, comme pour tous les autres pays.

En matière de liberté de la presse, la Norvège bat tous les records. Ces six dernières années, aucun pays n’a réussi à lui prendre la première place. Mais parmi les pays à féliciter, figure aussi la Guinée, qui cette année a fait des efforts pour se retrouver à la 84ème place soit 25 pays détrônés dont, la Mauritanie, l’Ukraine, ou encore le Mali qui frôle la barre rouge avec 12 points perdus. En 2020, la Guinée était à la 110 place avec 3 points perdus. En 2021 on a fait un effort pour gagner 1 point et se retrouver à la 109 place. Ces trois dernières, 2022 est donc l’année ou la presse guinéenne était beaucoup plus libre selon Reporters sans frontières. Une évolution qui serait née de l’arrivée au pouvoir de la junte.

Cette année, en Afrique, en matière de liberté de la presse, ce sont les îles Seychelles 98 000 habitants qui battent le record avec 39 pays détrônés dont l’Allemagne, la Suisse ou encore la Belgique. Malgré la démocratie avancée, la France occupe la 26ème place cette année, les États-Unis la 42ème place, derrière le Burkina Faso, la Côte d’ivoire 37ème place et le Cap-vert la 36ème.

Parmi les pays qui n’avancent pas du tout en matière de liberté de la presse, figurent la Russie, l’Égypte, la Palestine, la Chine, l’Erythrée, et la Corée du Nord, de Kim Jong-un, dernier pays des 180 étudiés. Sur le plan international des efforts sont à faire car cette année 24 journalistes ont été tués dans le monde, 461 sont actuellement en prison, selon Reporters sans frontières.  

Mamadou Saliou Bah

leave a reply