La double mise de Sally Bilaly Sow

Depuis la région de Labé en République de Guinée, Sally Bilaly Sow n’arrête de poursuivre son rêve dans la communication. Sur son parcours il rafle des prix et se positionne face à de futures compétitions. Lorsqu’on connaît la guinée avec son déficit de courant électrique et autres soutiens aux jeunes, on ne peut que rendre un grand hommage à Sally et l’encourager d’aller de l’avant.
De son « Association villageois 2.0 » au tout premier forum numérique du Fouta, Sally est également membre de l’association des Blogueurs de Guinée « ABLOGUI » sans compter sa partition dans le maintien digital chez « Hadafo Médias » et l’administration de Fouta News.

Reporter depuis trois ans chez « Les Hauts Parleurs« , Sally réalise des courts-métrages en Guinée. Il prendra part donc à l’édition 2019 du concours « Le prix Albert Londres« , créé en 1932 et décerné pour la première fois en 1933. 
Deux reportages de Sally Bilaly Sow lui ont valu deux prix.

Les mangues: Un trésor inexploité. Celui-ci sera récompensé par le public

 –Bauxite: Les ravages d’un business. Un second prix, celui du grand jury.
Prix remis à Vichy en France le 15 Février 2020. 

Martin Delacoux et Mayline Meynard recevront respectivement le second et troisième prix.

« Ce n’est qu’un début pour moi. Il n’y a pas plus beau, réconfortant et encourageant que d’être récompensé pour ce qu’on aime faire. »

Alhousseny FADIGA
@Kipe76