Kankan : L’école primaire où le président du CNRD a fait ses études primaires dans un piteux état

L’école primaire Dramé Oumar située dans la Commune urbaine de Kankan, où le présidant de la transition, Colonel Mamadi Doumbouya a fait ses études primaires, est dans un état de vétusté très poussé.
Créé en 1958 et reconstruit en 2008, cet établissement d’enseignement élémentaire est l’un des plus vieux de la ville de Kankan.
A date, avec un effectif de 522 élèves, seulement 8 classes sont fonctionnelles. Le projet de rénovation entamé en 2020 peine à être achevé, clame le directeur de cette école primaire.
« Actuellement nous avons deux bâtiments, le premier à 8 classes qui a été rénové en 2021, mais les fenêtres ne sont plus dans les normes. Le deuxième bâtiment à 6 classes décoiffées en cours de rénovation. Les travaux sont inachevés », déclare Lancinet Condé.
Pour Aboubacar Sidiki Konaté, Secrétaire Général du club des anciens élèves et amis d’EP Dramé Oumar (C.A.E AMIS DRAME OUMAR), « en tant qu’ancien élève, l’état actuel de cette école me fait mal au cœur. Cette école fut l’une des premières écoles à former des grands cadres de ce pays, moi suis passé dans cette école dans les années 95, aujourd’hui je suis chef comptable à GSA, une entreprise qui travaille sur l’un des plus grands projets miniers en Guinée, je dois tout cela à cette école. Donc cet établissement ne mérite pas cet abandon. Aujourd’hui voyant les images actuelles de l’école on se rend même pas compte que notre président actuel est passé par là. Pourtant elle figure parmi les premières écoles de l’indépendance donc imaginez-vous de 1958 jusqu’à ce jour combien de cadres a-t-elle formés ?
Nous avons mis en place ce club dans le but de retrouver tous les anciens élèves y compris le président colonel Mamadi Doumbouya pour venir en aide à cette école qui nous a tout donné. Nous lançons un appel aux personnes de bonne volonté qui peuvent nous aider à rencontrer le président afin de lui remettre un projet très potable pour cet établissement ».

AGP

leave a reply