Incidents survenus le 29 aout 2022 à l’aeroport AST de Conakry: que sait-il réellement passé ? (témoignage)

Incident vol DK537 TURKISH AIRLINE, que sait-il réellement passé ? (témoignage)

Incidents survenus le 29 aout 2022 à l’aeroport AST de Conakry: que sait-il
réellement passé ? (témoignage)

C’est un sujet qui fait toujours grincer les dents dans le pays dirigé par le
colonel Mamadi Doumbayah. Le vol DK537 de la compagnie Turkish Airline
puisqu’il s’agit de lui, a enrégistré quelques incidents malheureux le 29 août
dernier à Kankan (Haute Guinée) pendant qu’il se préparait à attérir à
l’aoreport intertiional Ahmed Sékou Touré de Conakry. Heureusement, il y a eu
plus de peur que de mal, même si des cas de blessés ont été enrégistrés.
Joint au téléphone ce mardi, 06 septembre 2022 par l’equipe des grandes gueules
de radio Espace Guinée, Me Pépé Antoiné LAMAH, un des passagers à bord dudit
vol est revenu sur les circonstances de ce décrochage. Cet avocat au barreau de
Guinée qualifie d’ailleurs de ‘’mensongère’’  la communication faite par le Directeur
Général de la SOGEAC à ce sujet.
« Nous nous sommes embarqués à bord de turkish airline le 29 aout 2022 depuis
Ouagadougou aux environs de 18h 30mn et nous n’avons été prévenus d’aucune
situation qui pouvait arriver. En plein vol, l’avion a connu deux chutes brutales en
altitude. Finalement, il a pris la destination du sol. Et tout le monde était paniqué
dans l’avion. Ça criait et d’autres priaient. Au même moment, certains ont sauté de
leurs chaises et le coffre à bagages a été ouvert, des bagages sont tombés. Le pilote
a pu stabiliser l’avion et nous avons pris la direction de Conakry. A quelques 45
minutes de l’atterrissage, le pilote a eu des difficultés liées à la mauvaise metéo»,
fait savoir ce passager.
En se prononçant sur la communication du Directeur Général de la SOGEAC, cet
homme en robe noire estime que le premier responsable de la Société de gestion et
d’exploitation de l’aeroport de Conakry est passé à coté de la plaque : « Ce directeur
devait tou t d’abord echanger avec les passagers avant de faire cette communication
mensongère. Ce qui fait mal dans cette affaire, nous n’avons obtenu aucun
accompagnement. Aujourd’hui, seuls les membres de l’équipage qui sont pris en
charge. Les passagers blessés se prennent en charge eux-mêmes. Pour l’instant, le
pouvoir de Conakry n’a rien fait pour notre accompagnement. Le jour de l’incident, le
ministre des transports Yaya Sow nous avait dit que, l’équipe gouvernementale
priait pour nous car, elle savait la gravité de ce qui s’est passé. Mais dépuis lors, rien
d’autre. Personnellement, je n’ai reçu aucun appel, ni autre soutien venant de nos
dirigeants . Ce qui est vraiment dommage », a-t-il dénoncé.
A en croire Me Pépé Antoine Lamah, au cas où les autorités guinéennes ne prennent
pas leur situation à bras le corps, des actions publiques pourraient etre mises en
mouvement les jours à venir.

AUTEUR : Eloi KAMANO

leave a reply