Guinée : vers la libération des membres des forces spéciales accusés de vol

Six  éléments des forces spéciales, dont le Commandant Aly CAMARA, directeur des opérations de ce corps d’Élite de l’armée lors de leur prise de pouvoir, devaient être libérés de prison et placés sous contrôle judiciaire. Même si le procureur  général près le tribunal militaire avait signé le document de libération, il a intimé au régisseur  d’attendre demain mercredi pour libérer ces hommes . Le commandant Aly CAMARA  avait été arrêté après le coup et inculpé pour vol.

Arrêtés le 29 novembre 2021, le commandant Aly Camara et ses codétenus pourraient dès ce mercredi sortir de prison. Une ordonnance de  mise liberté est prise par la juridiction d’instruction du tribunal militaire et le procureur a même donné l’ordre de mise en liberté. Cependant, à la maison centrale, le régisseur a d’abord pris le soin d’appeler le procureur pour confirmation. Ce dernier confirme exactement mais demande d’attendre mercredi pour libérer ces  éléments des forces spéciales

Cette libération conditionnelle concerne 6 éléments des forces spéciales dont le commandant Aly CAMARA, directeur des opérations  de cette unité d’Élite de l’armée Guinéenne au moment du coup d’etat, accusés de vol. Pour le moment , les avocats se disent  optimistes quant à cet ordre de mise sous contrôle judiciaire des soldats
Pendant ce temps, certains parmi eux sont malades , un serait atteint de démence
Une fois libéré, ces hommes ne devront pas se présenter devant le juge en fonction des jours déterminés par lui, il peut même leur interdire de sortir de la capital ou du pays.

Alseny Barry

leave a reply