Guinée : le ministère tente d’éteindre la polémique sur l’affaire des anciennes gloires

Quelles sont les anciennes gloires prises en charge par l’Etat? Quels sont les critères de choix ? Ce sont des questions qui defraient la chronique ces derniers temps en Guinée. Pour éclairer la lanterne des uns et des autres et mettre fin aux doutes, le ministère des sports a animé une conférence de presse ce jeudi 04 juin 2020 au stade général Lansana Conté de Nongo, à Conakry.  

C’est à travers l’arrêté conjoint (1660) que les autorités  en charge des sports et de la culture et du patrimoine historique ont décidé de faire preuve de reconnaissances envers les anciennes gloires. Un montant forfaitaire de 5 millions est accordé à chacune de ses anciennes gloires chaque mois depuis janvier dernier.« Jamais à leurs temps, on a entendu des plaintes et pourtant en ce moment comme on le dit, les gens se battait pour le bon Dieu et la Guinée. Compte tenu de certains frustrations et les mauvaises conditions de vie de ses anciennes gloires, l’Etat a décidé de les donner un montant forfaitaire de réparation. ..», explique Molota Camara, conseiller principal du ministre.

La porte n’est pas fermée mais dans sa première phase, le projet concerne les anciens joueurs du HAFIA 77 et certains anciens artistes. « C’est une dynamique qui est en cours mais comme on ne peut pas toucher tour le monde à même temps, on a décidé de commencer par les anciens joueurs du HAFIA 77 vivants et les anciens artistes», précise Kabasan Keita, directeur national des sports et des activités physiques.


Le ministre Bantam Sow déplore l’attitude de certains anciens joueurs qui réclament selon lui ce qu’ils ne mérite pas. Pour lui, les époques sont différentes. 

Certains anciens joueurs notamment ceux de la génération Titi demandent d’être pris en charge par les autorités.

Mamadou Bhoye Bah

leave a reply