Guinée: l’arrestation brutale des leaders du FNDC porte un coup au dialogue selon le vice-président du CNT

L’arrestation brutale des leaders du Front National pour la défense de la Constitution (FNDC) aura un impact négatif sur le processus du dialogue en cours. C’est ce que pense le deuxième vice-président du Conseil National de la transition (CNT). Sény Facinet soutient que le procureur général près la cour d’appel de Conakry devait utiliser une autre méthode.

Après Mamadou Thug, conseiller au CNT, c’est au tour du deuxième vice-président du CNT de prendre la parole pour dénoncer les violences infligées à Foniké Mengué et ses camarades au siège du FNDC alors qu’ils étaient en conférence.  » Lorsqu’un remède risque de causer plus de dégâts que le mal qu’il est censé guérir, réfléchissons plus d’une fois à son application. L’intervention d’hier au siège du FNDC est perçue par plus d’un comme une manœuvre de déstabilisation du cadre de dialogue politique en construction. Quelle que soit son intention à la base (Dieu est meilleur Juge), le Procureur Général à travers cette opération a porté un coup dur à ce programme hautement sensible. Il est incompréhensible qu’il n’ait pas eu le feeling nécessaire à faire prévaloir dans pareil contexte. Puisse Allah aider à recoller les morceaux. Aameen ! », a-t-il posté sur sa page Facebook.

Mamadou Bhoye Bah

leave a reply