Guinée: la reprise des procès n’est pas effective après la suspension de la grève des haussiers et avocats

A partir de ce lundi, les huissiers et les avocats en grève depuis un mois ont décidé de  mettre provisoirement  un terme au boycott des cours et tribunaux en attendant la conclusion des travaux d’un comité technique mis en place par le ministère de la Justice et les grévistes. C’est le 12 avril dernier, que ces auxiliaires de justice ont lancé leur mouvement ne se sentant plus pouvoir exercer leur travail en toute sécurité.

C’est ce lundi 17 mai qui était annoncé pour la reprise des activités dans les Cours et Tribunaux du pays après une période de boycotte. Les huissiers de justice et les avocats, en grève depuis trois semaines,  ont finalement levée la suspension de leur mot d’ordre. Mais le constat ce Matin est peu reluisant dans certains tribunaux sillonnés.  Au tribunal de première instance de Kaloum les activités tournent au ralentit. Aucune audience depuis le matin, la présence de quelques  greffiers et avocats est au compte goutte. Pourtant,  L’arrêt de cette grève intervient à la veille de l’ouverture du procès des responsables de l’opposition, renvoyés pour jugement. C’est Le même constat à la cour d’appel.  Pas d’ audience, toutes les portes sont fermées.  Pourtant le ministre de la Justice, Garde des Sceaux après beaucoup de médiation menées au près des dérayeurs, au sortir  du cadre de concertation entre son département et les huissiers appuyés par le barreau de Guinée avait rassuré que tout était entré en ‘ordre.

Pour rappel c’est  le jeudi 15 avril que les huissiers ont entamé un arrêt de travail pour protester contre le refus des autorités guinéennes de leur accorder des réquisitions.

Mohamed Valeck Touré

leave a reply

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip