Guinée: la CEDEAO renonce à l’envoie d’une mission d’observation

Le double scrutin du 1er mars en Guinée n’attire pas visiblement la communauté internationale. Après l’UE, l’OIF pour ne citer que ces institutions, c’est la CEDEAO qui vient d’annoncer qu’elle ne va pas déployer des observateurs en Guinée pour les élections législatives et référendaires. L’annonce a été faite jeudi soir par le biais d’un communiqué rendu public.

Cette décision intervient après l’annulation à la dernière minute d’une mission de la Communauté Economique de Etats de l’Afrique de l’Ouest. Si la présidence dit qu’elle n’avait pas connaissance de l’arrivée de cette mission, la CEDEAO assure quant à elle que Conakry était bien informé.