Exactions sur l’axe: la colère de Dr Ousmane Kaba du PADES

Les condamnations continuent après les exactions policières perpétrés mercredi contre une femme qui a été prise comme bouclier à Wanindara, dans la commune de Ratoma. Le président du parti des démocrates pour l’espoir (PADES) condamne l’attitude des forces de l’ordre. « Je condamne avec la dernière énergie ce qui se passe en Guinée actuellement. Je trouve qu’on est en train de déshumaniser la politique dans ce pays », a posté Dr Ousmane Kaba sur sa page Facebook .

Pour lui, la situation que traverse la Guinée en ce moment est inédite. «Tirer à bout pourtant sur des jeunes, jeter des gaz lacrymogènes dans les mosquées et même dans le cimetière ou sur un cortège funèbre aussi sur un ambulancier, gifler un père de famille et comme si cela ne suffisait pas, nos forces de l’ordre utilisent une femme comme bouclier de protection. Le comble de la cruauté. Jamais des citoyens guinéens n’avaient subi un tel traitement, c’est extrêmement grave et il y’a des limites à ne pas franchir même en politique ».

Au moins trois personnes sont mortes en marge de la deuxième journée de résistance citoyenne active et permanente appelée par le FNDC mais ce qui a choqué l’opinion c’est l’utilsation d’une mère de famille par des forces de l’ordre comme bouclier. La vidéo a fait le tour des réseaux sociaux et les médias.

Les autorités ont présenté des excuses avant d’annoncer l’ouverture d’une enquête. Un présumé a été présenté aux médias.

leave a reply

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip