Enrôlement des mineurs: Kébé tente de disculper la CENI

En conférence de presse ce lundi 16 décembre 2019, le président de la Commission Électorale Nationale Indépendante a réagi aux accusations de l’opposition portant sur l’enrôlement des mineurs dans le fichier électorale dans les zones favorables au parti au pouvoir. Me Salif Kébé avance que ce sont des accusations non fondées et que les gens se sont rendus dans des écoles pour prendre des images des enfants.

« Partez sur le terrain, vous ne verrez personne. Et si cela arrivait, à votre avis, qui n’a pas joué son rôle? Parce que les CAERLE sont des filtres. Nous avons pris des précautions pour ne pas que les questions de mineurs qui ont pointé à l’horizon en 2013, 2015, ne reviennent cette année. Les mineurs seront expulsés par le système un à un jusqu’au dernier. Il y a un logiciel qui permet de détecter les mineurs« , a indiqué Me Kébé.

En ce qui concerne la possibilité de prolonger le délai de recensement des électeurs, il indique que la CENI n’a pas pris une initiative allant dans ce sens. Il n’écarte néanmoins pas la possibilité d’un prolongement sur proposition des partenaires de la CENI qu’est OGE.

Bhoye Bah

leave a reply